Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 14:50

Me voilà dans ma 5e semaine de préparation pour mon marathon, la 4e du plan que je suis, et cela se passe très bien jusqu’ici. J’adore cette prépa, je me sens bien, je me réjouis chaque fois de la prochaine sortie. Ceci est dû sans doute au fait que je m’entraîne souvent avec d’autres et que le plan est bien varié. Pour l’instant, la météo a été plus que clémente, cela aide aussi. Si je devais m’entraîner chaque fois sous des trombes d’eau, avec du vent ou du froid, je serais sans doute moins enthousiaste … Enfin, ce qui compte, c’est que là, je suis en confiance, mes sensations sont bonnes.

Je n’ai jamais couru autant, c’est la première fois que je suis à 5 séances hebdomadaires. Je pensais que ça ferait beaucoup, mais non. En tous cas pour le moment. Il me semble que je récupère bien d’une séance à l’autre, bref, pour l’instant, c’est un peu l’euphorie !

Cette semaine a bien commencé avec un petit footing de récup lundi (57’ tout tranquillement - 131 puls de moyenne), de bonnes jambes après le 10 km de la veille, mais un estomac qui n’avait pas terminé sa digestion, pas terrible le ballonnement, mais comme j’allais tout doux, ça ne m’a pas autrement gênée.

Mardi (4e jour consécutif !), une sortie avec d’autres membres du club qui préparent le marathon de Lausanne, nous sommes allés faire 30’ de footing, suivies de 15’ en endurance extensive (pas plus fort car en mode récupération après la course de dimanche), puis 15’ de footing. Tout ceci au bord du lac, par une magnifique soirée et une température des plus agréables. Quelle chance nous avons tout de même d’avoir un cadre pareil pour courir : la vue sur le lac et les montagnes avec le soleil couchant était juste magnifique, la luminosité exquise. Sensations excellentes pour cette sortie.

Mercredi, c’était repos. Et hier, sortie avec le club pour faire une fois encore des côtes. A nouveau 10 répétitions, mais un peu plus longues cette fois, car il ne s’agissait plus de faire 1’ comme les fois précédentes, mais d’aller jusqu’à un certain point, qui pour certains correspondait à 1’ d’effort, mais dans mon cas c’était plutôt 1’10" ! Manque de bol, moi qui aime bien faire joujou avec ma montre, je l’avais programmée pour 10 x 1’. Du coup, je n’ai pas démarré les circuits (car une fois que c’est lancé, il bipe automatiquement toutes les minutes, et tout aurait été faussé), avec comme résultat que je n’ai pas mes laps. Bon, franchement, ce n’est pas bien grave, juste une anecdote !

Nous avons comme toujours fait une trentaine de minutes d’échauffement, avec des éducatifs et exercices de coordination comme chaque jeudi. Je n’aime pas trop ça, mais je suis bien obligée d’admettre que c’est utile et nécessaire. Surtout pour moi qui court tellement au ras du sol (je dois avoir la foulée la plus économique au monde, on ne peut pas dire que je gaspille mon énergie à rebondir !). Enfin, ça commence à venir, je me sens un peu moins gauche dans certains exercices. Ça fait aussi monter un peu les pulsations, après nous sommes d’attaque pour les côtes.

Pour les côtes justement, Teresa nous recommande toujours de commencer doucement les deux premières. J’ai donc attaqué gentiment, bonne dernière du groupe comme d’hab. Je trouvais la côte un peu longue, mais ça allait, les pulsations montaient (normal), mais le souffle était bon, je gérais bien. J’ai peu à peu augmenté l’allure dans chaque côte, surtout à partir de la 6e (c’est psychologique : une moitié de faite, il en reste chaque fois moins, c’est plus facile mentalement). Et étonnamment, les sensations étaient chaque fois meilleures. Sur les deux dernières, j’ai carrément bien tiré (en me concentrant toujours sur ma foulée légère et en tirant sur les bras), et ça allait super ! Je me sentais légère dans les montées, oui, moi qui me sens toujours lourde, j’avais l’impression de voler un peu ! Du jamais vu ! C’est peut-être aussi parce que je savais que c’étaient les dernières, mais quand même, les sensations étaient vraiment bonnes. Pour quelqu’un qui n’aime pas les côtes, c’est une sacrée satisfaction. Teresa nous a dit de penser à cette montée et à la façon de l'aborder lorsque nous serons sur celle de la Sonnaz (la fameuse !) à Morat-Fribourg, je tâcherai de me remémorer mes bonnes sensations de ce jour, j’espère que ça m’aidera !

Le travail paie donc, il n’y a pas à dire, et je suis sur mon petit nuage. J’espère que je n’aurai pas la désagréable surprise d’avoir un coup de fatigue ou de moins bien dans les semaines à venir, et que la progression suivra son cours. L’an dernier, ça m’était tombé dessus d’un coup, je sais donc que rien n’est jamais gagné d’avance. De petits excès accumulés peuvent mener au désastre, il faut donc rester vigilant et ne pas vouloir en faire plus que prévu. Les conditions l’an dernier étaient certes différentes, ma préparation préalable nettement moins bonne, mais il faut tout de même savoir tirer les leçons de ses expériences, sinon à quoi bon ?

Aujourd’hui, c’est un autre jour de repos, avant les deux sorties du week-end : des 1000 mètres demain matin (en groupe au bord du lac, donc à plat), et une sortie longue dimanche (1h40) au bord du lac et en groupe toujours, avec 10’ de tempo. Chacun ira à son propre rythme. Je me réjouis déjà, même si la météo s’annonce maussade avec un net rafraichissement des températures !

Partager cet article

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article

commentaires

Luc Levesque 18/09/2011 16:07



Bonne attitude de conserver en mémoire ces bonnes sensations. Cela te servira certainement. 



Sydoky 16/09/2011 17:05



Bravo pour toutes ses belles séances où tu prends bien du plaisir Tu as vraiment bien fait d'intégrer ce club




valcox 16/09/2011 17:58



Oui, c'était vraiment une excellente chose, moi qui redoutais tant de courir en club !



Bob le coureur 16/09/2011 16:34



J'ai vu que tu gérais bien tes collines hier !


Beaucoup de coureurs ont peur des montées, se crispent ou ralentissent la foulée en l'allongeant. La méthode "Teresa" vise à nous donner les bons reflexes dès que ça monte, et je dois dire que je
l'applique à la lettre en course.


C'est super que tu aies eu le "déclic", je l'ai ressenti l'année passée lors d'une course du TPV.


Le silence de tombeau de la première montée était impressionant


Alain



valcox 16/09/2011 17:56



Quel silence, en effet, impressionnant ! Teresa a de super conseils, et le groupe est très sympa . Bon stage sportif
!!!



Présentation

  • : Valcox
  • Valcox
  • : J'y partage mes entraînements, mes courses, parfois mes réflexions, mais toujours en rapport avec la course à pied.
  • Contact

Sites web

Recherche