Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 21:28

Comme prévu, j'ai rejoint ce soir le groupe "plaisir". Et c'était bien suffisant ! Nous sommes partis tranquillement dans la forêt, comme j'aime. La température était agréable après le froid de ces derniers jours, 1-2°C, on a presque chaud .

Première partie en descente, retour en montée. Ils ne vont pas vite, mais ils gardent un bon rythme dans les côtes. Alors que j'ai pour ma part l'habitude de bien ralentir, histoire de garder une fc stable. Donc la sortie n'était pas si facile que ça, mais c'est mon niveau, je m'y retrouve bien. C'est juste une autre manière de courir. J'avais les jambes un peu lourdes à la fin, les restes de la séance de mardi et les montées qui ont bien fait travailler les muscles.

A notre retour, nous avons eu droit à une vingtaine de minutes de gainage. Je sens là aussi que les muscles ont bien travaillé. Il faut absolument que j'arrive à en faire régulièrement de mon côté, ce serait idéal.

Contente donc, bien, pas cuite comme la semaine dernière. Pour l'instant, je vais continuer comme ça, en plus c'est très sympa.

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 22:03

Il faisait bien cru ce soir au moment de me rendre à Vidy pour la séance du footing-club. Pas seulement ce soir d'ailleurs, il toute la journée. Mais avec la nuit, on a encore moins envie de sortir !

J'ai mis mes couches, deux paires de gants, mon bandeau pour les oreilles et ma lampe frontale, et hop, go, j'y suis allée sans trop réfléchir, à trop m'écouter je serais restée douillettement au chaud .

C'est donc avec le groupe plaisir que j'ai fait mes répétitions. L'allure prévue était 12 km/h, ce qui me va très bien. Je n'aurais jamais tenu les 13 km/h de la mardi passé sur 6 répétitions.

Après un petit échauffement sur le stade, puis dans les alentours du stade (une vingtaine de minutes en tout), nous avons enchaîné les 1000 mètres, avec 2 minutes de récup en marchant chaque fois.

Etonnemment, j'avais de très bonnes sensations. L'allure ne me semblait pas trop rapide, un peu irrégulière par contre. C'est que la boucle que nous effectuons (hors stade) n'est pas tout à fait plate, et même si c'est très léger, ça suffit à perturber le tempo. Jean-Luc, qui mène l'allure, a tendance à partir plus vite pour lever le pied sur la fin. J'aurais tendance à faire plutôt le contraire, mais je suis restée dans ses traces, c'est la première fois que je fais ce genre d'exercice en groupe, alors j'ai suivi.

Sur les derniers 1000 m, je me suis permise d'accélérer un peu sur la fin, juste pour le fun. Mais apparemment, je n'aurais pas dû le faire : le coach nous a dit qu'il fallait absolument maintenir une allure stable jusqu'à la dernière et que ce n'était pas du dur. Bon, cela dit, je n'ai pas filé non plus, j'ai gagné tout juste une dizaine de secondes. Moralement, ça fait du bien !

Côté puls, je suis montée étonnemment haut : env. 170 de moyenne sur les répétitions, avec un max. à 181 sur la dernière, ce qui est proche de ma fcm (183). C'est drôle, parce que si je cours seule, tenir une fréquence aussi haute me coûte, alors que là, je me sentais bien, à peine dans le rouge (du reste, je pouvais parler même sur la fin des répétitions) !? A n'y rien comprendre ... Mais pour une fois, je fais confiance à mes sensations, au diable la technique ! J'aurais pu continuer sur d'autres répétitions sans problème, ça compte aussi ça, non ?

Nous avons ensuite trottiné encore une dizaine de minutes et voilà. Je suis partie dès la séance terminée, pas question de prendre froid. Les étirements, je les ai faits à la maison.

C'était sympa, j'ai eu l'occasion de faire un peu plus la connaissance de Catherine, déjà rencontrée lors du marathon de New York. Et l'ambiance a l'air très bonne, je commence à repérer quelques têtes. C'est qu'il y a du monde, et je ne suis pas douée pour mémoriser les noms !

Je suis très contente de ma séance. J'ai bien fait de ne plus aller courir après samedi, car j'ai senti hier que j'avais enfin bien récupéré. Et ce soir, la forme était là. Et comme toujours quand il faut un peu se bousculer pour sortir, on se sent tellement bien après que ça en vaut le coup. La satisfaction d'avoir fait sa séance, de s'être fait du bien, d'avoir déconnecté de la journée et des soucis du quotidien, c'est vraiment top !

 

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article
29 janvier 2011 6 29 /01 /janvier /2011 16:01

Je suis partie ce matin pour un petit footing tranquille pour bien récupérer de mes deux séances de la semaine, la dernière m'ayant quand même bien entamée ! J'ai les molles qui tirent  et les jambes un peu lourdes. D'une manière générale, je sens que mes muscles ont bien travaillé, le dos notamment. Mais ça, j'aime bien, c'est une sensation de travail bien fait, et puis c'est léger, ce ne sont pas des courbatures.

Si j'ai été contente de retrouver ma forêt sous un beau soleil, il m'a bien fallu constater que la forme n'était pas là du tout : entre les mollets et des pulsations hautes, j'ai dû alterner course très lente et marche sur le retour, tout en faux-plat montant. J'étais loin, mais très loin de l'allure que nous avions jeudi au footing-club ! Et c'est là que je me dis qu'il y a un décalage énorme.

Je voulais faire deux sorties ce week-end, les deux strictement en endurance, mais je crois que je ferais mieux de me reposer demain, pour avoir vraiment récupéré d'ici à mardi.

Je compte bien aller faire les 6 x 1000 mètres. Je m'échaufferai tranquillement seule d'abord (10-15 minutes), puis avec le groupe plaisir, puis je ferai les répétitions à mon allure. Là, je ne peux pas me faire de mal, sauf si j'arrive déjà fatiguée.

Pour le jeudi par contre, je ne sais vraiment pas. D'une part, la raison me dit que c'est beaucoup trop pour moi. Quand les autres étaient en mode footing (après les exercices), j'étais en résistance, donc quand la montée est arrivée, j'étais déjà bien entamée, et je n'ai pas eu de phases de vraie récupération. Si je sais bien qu'il faut savoir se mettre dans le rouge pour progresser, je suis absolument convaincue qu'il faut savoir également récupérer. Et je ne suis pas certaine que les footings que je fais par moi-même de mon côté suffisent ... Dans quelle mesure une telle séance est-elle bénéfique si je ne peux pas récupérer ensuite ? Toute la partie qui a suivi les exercices, j'ai eu l'impression d'être plutôt en mode course qu'en mode entrainement. Donc en gros 30 minutes en résistance progressive.

D'un autre côté, il y a cet aspect technique, avec des exercices nouveaux pour moi, et très bénéfiques je pense. L'effet stimulant du groupe font que je vais par exemple tenir mes montées de genoux plus longtemps que si je les fais seule ... Je regrette vraiment que le groupe "plaisir" ne fasse pas ce genre d'entraînement. Le jeudi pour eux, c'est un simple footing. C'est certes très sympa, mais c'est quelque chose qu'on peut faire seul, à son propre rythme ...

Donc voilà. Je me demande si je ne me suis pas un peu précipitée à rejoindre le footing-club. J'ai toujours craint qu'ils n'aillent trop vite pour moi, et ça se confirme. La solution réside peut-être à me contenter du groupe plaisir, et de faire une séance type PPG ou de montées par moi-même, et une autre de footing lent (et parfois long). A réfléchir ...

PS : la ceinture cardio de mon cher et tendre capte bien, ce doit donc être la pile

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 21:54

Je me suis donc lancée dans le groupe des moyens, histoire de voire en quoi consistait cette "technique + gainage". Eh bien ce fut intensif !

Nous sommes tout d'abord partis à allure assez tranquillement (mais quand même légèrement au-dessus de ce dont j'ai l'habitude). Nous sommes descendus en direction de la chapelle. Après une vingtaine de minutes de footing, nous nous sommes arrêtés pour faire de la PPG : travail des chevilles (en levant les talons tout en gardant les pointes au sol, sans sauter, puis en avançant), montées de genoux, talons-fesses et pas chassés. Plus intensif que ce que je fais quand je suis seule .

Puis nous avons fait trois montées, deux en essayant d'exagérer les mouvements des bras, et une sans utiliser les bras, pour nous rendre compte de l'effet du mouvement des bras sur la foulée.

Et nous sommes repartis en courant, mais en montée cette fois (enfin, pas tout du long, heureusement). L'allure était plus élevée qu'à l'aller, et la grande montée fut rude ! Enfin pour moi tout du moins. J'étais à l'arrière du groupe (mais pas la dernière), et j'ai vraiment dû forcer pour aller jusqu'au bout. Puis retour au point de départ plus doucement pour récupérer.

Une fois de retour, nous avons fait des exercices d'assouplissement et de gainage. Sympa.

Pas loin de 1h20 en tout, voilà un bel effort. J'ai encore discuté avec la meneuse du groupe après, pour savoir si c'était normal que j'aie dû me mettre comme ça dans le rouge dans la montée, et savoir si ce groupe me convenait quand même. Selon elle, je peux sans autre y rester, elle dit que c'est comme ça que je vais progresser. Je ne sais trop que penser. Je sais qu'il faut varier les allures  pour progresser, faire de la résistance, mais n'est-ce pas trop ? En tous cas, ce week-end, je ferai une (voire deux) sortie(s) très tranquilles.

En tous cas, ce soir, après des étirements et une bonne douche, je me sens super bien .

Pour le cardio, en grosse maligne que je suis, j'ai pris le capteur de mon époux, mais j'ai oublié de le déclarer à ma montre ! Moralité, il n'a rien capté du tout !!! Dommage, j'aurais bien voulu savoir comment se sont comportées mes pulsations dans une telle sortie ...

 

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 08:52

C'est comme ça que s'appelait la séance d'hier : tempo. En fait, j'avais mal regardé le planning (décidément !), les 6 x 1000 m, c'est la semaine prochaine . Là, il s'agissait de déterminer à quelle allure nous allons faire nos 1000 mètres.

Il y avait du monde hier soir, pas loin d'une centaine si j'en crois le coach ! J'ai à nouveau rejoint le groupe plaisir. Nous avons fait une petite quinzaine de minutes d'échauffement - trop court à mon goût - avec quelques accélérations vers les 12 km/h. Sinon, nous avions la consigne de ne pas dépasser les 9 km/h, ce qui me va très bien. Même les "moyens" avaient cette consigne, quant aux forts, ils ne devaient pas dépasser les 10 km/h. Eh bien c'est parfait en ce qui me concerne. Le coach a insisté sur l'importance de commencer doucement. En fait, on a quand même fait une bonne vingtaine de minutes d'échauffement, car j'ai oublié de compter la 1ère boucle de 1 km qu'on a dû courir à 9 km/h pour tester l'allure (et freiner la plupart ... pas moi ).

Puis il a fallu faire un tour d'un km à 12, voire 13 km/h, à la sensation. Pour ma part, je l'ai fait à 13 km/h (4'35"), j'ai suivi les premiers (de mon groupe, s'entend !). Donc il nous faudra courir les 1000 mètres un peu moins vite, puisqu'il faudra faire 6 répétitions, ce qui fait que nous devrons les courir à 12 km/h.

Ensuite, nous sommes partis faire un tour de "retour au calme". Pas tant que ça, puisque nous sommes montés dans la Vallée de la Jeunesse. Pour une fois qu'on est sur du plat, voilà-t'y pas qu'on nous trouve des grimpettes . Bon, rien de bien méchant, mais pas terrible pour faire baisser les pulsations. Puis nous avons continué à 10-10.5 km/h, ce qui est trop rapide pour moi (enfin, j'entends par là que je ne suis pas en endurance à cette allure).

Après avoir fini, j'ai été discuter un peu avec le coach. Il dit que ce n'est pas grave si je ne suis pas vraiment en endurance, du moment que les sorties que je fais seule, je les cours bien doucement. Bon, ça me rassure un peu, je ne tiens pas à me griller à vouloir suivre les autres.

Le jeudi, c'est footing dans le groupe plaisir, les autres font du "technique + gainage". Je lui ai demandé en quoi ça consistait. Ce sont des exercices pour retrouver une foulée moins "automatisée", sauter des troncs, faire des slaloms, des sortes de petits jeux qui servent à délier la foulée. J'aimerais bien, ça me ferait du bien, moi qui ai une foulée tellement rasante ! Mais il faudra voir à quelle vitesse ils font ça, car c'est le groupe des moyens. Je vais peut-être tester et voir. Puisque hier, c'était finalement assez light, c'est peut-être l'occasion d'essayer demain. Car la semaine prochaine, ce sera plus costaud.

C'est donc décidé : je m'inscris. Finalement, ça ne me gêne même pas tant que ça de courir le soir. Ce qui me gêne le plus, c'est l'échauffement trop court. Moi, il me faut bien 30 minutes pour être d'attaque pour du plus dur. Alors la prochaine fois, j'irai un peu plus tôt et je trottinerai une quinzaine de minutes avant.

Sinon, la ceinture cardio de mon Garmin déraille. J'ai voulu analyser ma séance hier soir à mon retour, et ça m'affichait une courbe débile, genre 195 puls à 9 km/h à l'échauffement (alors que ma fcm est 183) et que j'étais très bien. Déjà dimanche, ça m'a fait le même coup. Je pense que la pile doit arriver au bout.

 

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article
24 janvier 2011 1 24 /01 /janvier /2011 10:59

Après tout, on est encore en janvier, je peux donc encore le faire .

2010 a en gros été une année un peu n'importe quoi, néanmoins mémorable !

Tout d'abord, après une pause hivernale comme toujours (sauf cette année j'espère !) trop longue, la reprise fut difficile. Mais j'étais motivée, j'ai bien couru, participé à quelques courses jusqu'au Grand Prix de Berne mi-mai. La forme revenait peu è peu pour être enfin correcte.

Puis ce fut le relâchement. Etonnemment, quand on sait que j'avais New York en perspective. J'aurais dû continuer sur ma lancée, j'aurais pu aborder le plan NY dans de bonnes conditions, et la suite aurait certainement été tout autre.

Seulement voilà, j'ai levé le pied, et j'ai passé l'été à faire des footings tranquilles, plutôt 2 fois par semaine que 3 ou 4, avec même parfois une semaine sans rien faire du tout. Avec en conséquence logique une baisse de ma forme (sans compter la reprise des kg perdus au printemps).

Arriva le moment d'attaquer mon plan, généreusement concocté par Caliméro. Il me croyait sans doute mieux préparée, car j'ai honteusement tu ma paresse sportive ... Il m'a donc proposé un plan à 4 séances par semaine (ce que je lui avais initialement demandé), puis avec une option à 3 séances sur les premières semaines (quand je lui ai laissé entendre que je n'étais peut-être pas au top de ma forme).

Moi qui suis toujours plutôt très prudente, j'ai attaqué directement avec 4 séances, avide de me préparer pour ce grand événement. Caliméro a essayé de modérer mon enthousiasme, je suis restée sourde à ses avertissements ... et ce qui devait arriver arriva : un effondrement après quelques semaines. Parce que non seulement je suis toujours restée à 4 séances hebdomadaires, mais j'ai poussé jusqu'à cumuler 3 séances dont 2 dures sans jour de repos, ça a été la goutte qui a fait déborder le vase.

J'ai enfin entendu raison ... mais un peu tard ! J'ai dû me reposer une semaine en ne courant preque pas, puis je suis passée à trois séances par semaine, en enlevant presque toute forme de résistance. La forme ne revenait pas : pulsations hautes même à allure escargot, pas de jus, pas de jambes, la cata ...

Si ça n'avait pas été New York et pour les 50 ans de mon homme, franchement, j'aurais renoncé. Mais voilà, ça faisait 2 ans qu'on s'était inscrits, ça coûte son prix, on n'annule pas comme ça. Et puis je ne pouvais pas faire ça à mon chéri. J'ai donc essayé de positiver les 2-3 dernières semaines, et ça marché. Grâce notamment à la lecture de nombreux récits enthousiastes d'autres coureurs ayant participé à ce merveilleux marathon, et bien sûr grâce aussi à vos encouragements.

Nous y sommes allés, nous l'avons couru, et ça a été une véritable fête. J'avais abandonné bien évidemment tout objectif chronométrique (mon rêve de passer sous les 4 heures étant carrément utopique), je m'étais mis dans la tête de finir et si possible sans souffrance. Et ô surprise, ce fut le cas. Au-delà de mes espérances. Si je l'ai couru en mode footing ou presque, j'ai eu la forme du début à la fin, portée par cette foule délirante et unique, le beau temps, la magie des lieux. Moi qui 2 semaines avant calais au bout d'un heure ! Hélas mon mari a eu sa défaillance au genou qui nous a contraints à trottiner sur les 7 derniers kilomètres, mais pendant ce temps, dans ma tête, je pensais déjà à revenir, à courir d'autres marathons. Quelques jours avant, je m'étais jurée que ce serait le dernier, je me préparais au calvaire. Et finalement, ce fut le bonheur total. 100% du plaisir sur 42.195 km, alors que tout laissait présager le contraire. Une chance énorme, un cadeau du ciel.

Et depuis, je surfe sur mon petit nuage. J'ai plein d'objectifs en tête, je persiste à courir malgré la météo pas toujours clémente, moi qui ai une fâcheuse tendance à hiberner. New York a été un véritable coup de baguette magique.

Donc cette année, je ne tiens pas du tout à répéter mes erreurs de l'an dernier ! Et puis à bientôt 46 ans, je ne peux plus jouer à m'arrêter - reprendre - m'arrêter - reprendre ... J'y perds chaque fois, la reprise est toujours plus rude, je ne récupère jamais complètement mon niveau d'avant, et comme on dit : je n'ai plus 20 ans !

Avec mon inscription en club - enfin, ce n'est pas encore fait, mais en bonne voie, j'attends de voir demain - la régularité devrait être assurée, et la motivation bien entretenue.

Il me reste un point non négligeable : le poids ! Je sais, je dois vous paraître un disque rayé, je me plains toujours de mes quelques kilos en trop, je les perds, je les reprends (tiens, tiens, c'est comme la cap !). Mais ce n'est pas de la coquetterie : j'ai vraiment du poids à perdre, minimum 7 kg, jusqu'à 9-10 pour être à mon poids de forme de 2005-2006 (et je n'étais pas maigre). Eh oui, ils sont bien là et bien installés aussi. Si j'ai réussi ces dernières années à en perdre, c'était maximum 3-4 ... pour mieux les reprendre ensuite.

Car après l'objectif phare 2011 qui est le marathon de Zermatt en relais (donc un semi), un deuxième commence à se profiler dans ma tête : courir le marathon en moins de 4h ! Eh oui, j'y reviens. Après tout, j'ai manqué mon objectif d'un peu moins de 3 minutes en 2009, j'estime donc que moyennant un entraînement bien géré et des kilos en moins, et sauf accident, c'est tout à fait envisageable. Mais il ne faudra pas me relâcher.

Donc, 2010 : une année chaotique qui s'est miraculeusement bien terminée. A moi de faire en sorte que 2011 soit meilleure !

Repost 0
Published by valcox - dans réflexions
commenter cet article
23 janvier 2011 7 23 /01 /janvier /2011 18:14

Aujourd'hui, la bise est tombée, enfin presque. Il fait toujours froid, mais le soleil a été de la partie toute la journée. J'avais prévu de rester tranquille jusqu'à mardi, pour être bien fraiche pour les 6 x 1000 m avec le footing-club. Mais après avoir promené Sonny, je me sentais si bien en jambes que je n'ai pas pu résister à chausser mes runnings.

Vers 16h donc, par -5°C, je suis partie au pifomètre, sans trop savoir ce que j'allais faire. Finalement, ce sera une sortie avec quelques montées, dont la dernière en accéléréation, histoire de me défouler un peu. Et ça et là, au gré de mes envies, quelques éducatifs : talons-fesses, montées de genoux et foulées bondissantes.

A mon retour (après 52'), j'avais quand même les jambes un peu lourdes, mais peu de choses. J'ai terminé par mes exercices de gainage et les traditionnels étirements. Et voilà. Je suis bien contente, j'ai eu beaucoup de plaisir. Hormis les montées, j'étais tout en endurance. Le froid ne m'a absolument pas gênée, au contraire, j'ai trouvé ça très vivifiant.

Maintenant, repos jusqu'à mardi. J'ai hâte d'y être, et curieuse de voir ce que ça donne un tel entraînement en groupe !

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article
22 janvier 2011 6 22 /01 /janvier /2011 23:03

J'ai dit : rien ne m'arrêtera ! Donc, bise ou pas bise, froid ou pas froid, j'y vais. J'y suis donc allée. Pas une partie de plaisir, sensations bof, jambes un peu raides, tout tranquillement (pulsations aussi un peu hautes). Mais j'y suis allée. 1h05 de footing.

Vivement les beaux jours, après 2 semaines de douceur, ce retour du froid passe assez mal.

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article
20 janvier 2011 4 20 /01 /janvier /2011 21:25

Aujourd'hui, j'avais prévu du 30"/30" (2 séries de 8 cette fois). Enfin, j'hésitais, au vu de ma dernière sortie, à reporter à samedi et à me contenter d'un footing. Je voulais y aller cet après-midi, après qu'Emmaüs soient venus ramasser notre ancien canapé. Entre 14h et 16h qu'ils devaient passer. J'espèrais le plus tôt possible, histoire d'aller courir en début d'après-midi. Evidemment, ils sont arrivés à 16h. Mon élan était coupé, avec le retour du froid et des giboulées, j'avais perdu mon envie (déjà pas terrible ce matin je dois dire ).

Je suis allée promener toutou, faire quelques emplettes, et de retour, j'ai commencer à culpabiliser sur cette sortie manquée. Parce que je m'étais jurée de ne pas me trouver d'excuses, d'y aller coûte que coûte. Cet hiver, je VEUX courir !

Alors j'ai pensé que le jeudi, c'était un jour d'entraînement au "Footing club" ... Bon, il faisait déjà nuit, ils vont courir à 19h, c'est tard, il y avait cette bise glaçante, la neige, le froid, moi qui suis habituée à courir de jour sous les doux rayons du soleil ... D'un autre côté, moi qui y songe depuis quelque temps déjà, je me suis dit que ce serait au contraire la bonne occasion pour tenter une sortie avec eux. Après tout, ils viennent de reprendre après la pause hivernale, je ne suis pas encore trop décalée, et ils ont des objectifs communs avec les miens (Kerzerslauf, 20 km de Lausanne) .

Allez, plus le temps de réfléchir, je me suis lancée. Je me suis préparée en vitesse, la lampe frontale de mon homme, quelques bonnes couches, deux paires de gants, et zou, me voilà partie au lieu de rendez-vous.

J'arrive, je me présente rapidement, on me demande avec quel groupe je veux courir, je réponds le plus lent bien sûr. Il y a les forts (12-14 km/h), les moyens + (11-12 km/h), les moyens - (10-11 km/h), et le groupe plaisir (8-9 km/h). Celui-ci me va très bien, je suis une lente en endurance.

Nous partons dans la forêt (j'étais sûre que nous irions sur la route, mais la neige tombée rend les trottoirs trop glissants), et c'est très bien. Moi qui aime la forêt, je suis servie ! Les terrains sont bons ... mais traîtres par endroits : il y aura plusieurs chutes sur des plaques de glaces que la neige cache. Pas moi, j'ai de la chance.

Nous sommes partis très tranquillement, puis ça a gentiment accéléré mais pas trop. En montée, je sens que je ne suis plus en endurance, mais dans l'ensemble, je me sens très bien. Ce groupe me convient, c'est mon allure. Je ne saurais dire combien nous sommes, une douzaine peut-être. Je discute un peu avec 2 ou 3 coureurs, pas grand chose, je ne connais personne et je ne suis pas une extravertie (il y a mon neveu que j'ai vu en arrivant, mais il court avec les forts). C'est sympa, j'apprécie.

On m'informe que mardi - jour du travail de qualité - l'entraînement aura lieu à Vidy, au bord du lac. Ce sera 6 fois 2000 1000 mètres (je viens d'aller voir sur le site, ils se sont trompés, les 2000 m, ce sera en mars), glurp ! Voilà qui va faire une grosse sortie ! Mais c'est bien pour le travail de qualité que je suis intéressée à rejoindre le Footing club, alors c'est décidé, j'irai.

Le seul truc, c'est qu'en hiver, il faut courir de nuit, alors que j'ai la possibilité de courir de jour ... Mais le côté positif, c'est que j'aurai plus de temps pour moi, puisque j'irai courir plus tard .

Donc pour l'instant, je ne réfléchis pas, je fonce tête baissée. Peut-être (certainement) que je ruminerai plus tard, mais là, je me laisse emporter par mon impulsion du moment. On verra bien. Donc pour mon plan d'entraînement, on verra, je ne décide rien pour l'instant. Et puis si je m'inscris au club, il y a possibilité de se faire concocter des plans perso, ça peut être très intéressant ...

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article
18 janvier 2011 2 18 /01 /janvier /2011 17:46

Et c'est peu dire ! Sale journée. Déjà, ce matin, je me pèse enfin, après 10 jours non pas de régime mais à faire attention et sans grignotter (sauf samedi soir où il y a eu quelques excès, anniversaire de ma soeur oblige  ... mauvaise excuse, je sais). Verdict : +500 g !

En ce début d'après-midi, pas trop la pêche, je me force un peu à faire ma sortie, un simple footing d'1h-1h15 environ. Je vais dans ma forêt, les terrains sont passables, presque tout a fondu, mais c'est tout brun, mouillé, tristounet. Ma foi, on ne peut pas tout avoir . Dès le départ, j'ai les jambes lourdes, j'ai l'impression d'être un éléphant qui court . Mes pulsations viendront conforter mes sensations, ça ne va pas, je ne suis décidément pas dans un bon jour. Je dois retourner à mon allure escargot, marcher par moments, tout ce que je déteste. Et étant mal lunée, je n'arrive pas à positiver. Finalement, j'écourte ma séance qui n'aura duré que 46'.

Un bon point quand même : j'ai enfin fait quelques exercices de gainage (ceux recommandés sur athlete.endurance). Le dernier (celui où on lève une jambe) me donne du fil à retordre , sinon le reste passe bien. J'ai fait 3 séries comme recommandé pour la débutante que je suis. Je vais tâcher de faire ça 2-3 fois par semaine, idéalement après chaque sortie.

Bon, vivement demain !

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article

Présentation

  • : Valcox
  • Valcox
  • : J'y partage mes entraînements, mes courses, parfois mes réflexions, mais toujours en rapport avec la course à pied.
  • Contact

Sites web

Recherche