Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 mars 2011 3 16 /03 /mars /2011 10:23

Beaucoup de monde hier soir à Vidy (bord du lac), où nous nous sommes rendus pour faire notre séance « kényane ». C’est avec plaisir maintenant que je retrouve certains membres du club que je commence à connaître, notamment ceux qui ont participé au cross samedi, ainsi que quelques autres.

Elisa, qui ira également pour la première fois à la Kerzerslauf, me demande si on peut s’y rendre ensemble. Avec mon mari, nous serons trois, et nous ferons le trajet en voiture (c’est plus rapide, bien que pas très écolo).

La journée a été très douce, la soirée l’est également. Raymond (the coach) propose de faire trois groupes, je rejoins comme d’hab celui de Jean-Luc, avec les plus lents. Je ne sais pas quelle forme je tiens, et je ne veux pas me griller avant samedi, même si il restera encore 4 jours pour récupérer. Je râle toujours qu’ils vont trop lentement mais je n’arrive pas à me décider à monter dans le groupe de Patricia. Le coach nous prévient qu’il s’agit d’aller dans le dur, et de tenir jusqu’à ce qu’on ne puisse plus tenir l’allure. Les tours se feront sur un circuit éclairé, qui mesure environ 320 mètres (selon les données de mon Garmin), soit légèrement plus longs que pour le miny-kényen.

C’est parti pour une vingtaine de minutes de footing d’échauffement, que nous ferons en terrain partiellement vallonné, en montant d’abord un bout dans la Vallée de la Jeunesse. Je me sens bien, les jambes et le souffle sont bons.

Puis Raymond nous montre le circuit, nous le faisons une première fois en reconnaissance, puis c’est parti pour les tours, en commençant à 9 km/h. Il nous intime de ne pas dépasser le meneur d’allure, afin de ne pas l’influencer. Nous sommes extrêmement nombreux dans ce groupe, le chemin est étroit, ça bouscule, nous sommes très près les uns des autres, je n’aime pas trop. Cela génère un effet accordéon, et il est difficile de maintenir une allure régulière dans ces conditions. Habituellement, j’aime bien me mettre devant, justement pour éviter ces bousculades, mais cette fois, je décide de rester un peu en retrait.

Je suis bien, la vitesse monte progressivement, pas très linéairement selon mes relevés, mais pas trop brusquement, donc pas de souci. Jean-Luc s’est embrouillé et a sauté un tour au début, mais à cette vitesse-là, ce n’est pas grave du tout. Nous avions la consigne de tenir au moins 5 tours. A la fin de chaque tour, nous terminons la boucle par une légère récup, récup que je trouve toujours trop rapide, la différence d’allure n’est pas assez marquée à mon goût. Ma foi tant pis, je suis les autres (pas le choix, sinon on doit "sortir").

Après le 6e tour, les premiers commencent à abandonner. Malheureusement, ces abandons sont comblés par l’arrivée des nouveaux groupes (ceux de Patricia puis Christian, respectivement moyens- et moyens+), donc on est toujours trop nombreux. C’est dommage, je trouve que l’exercice en pâtit et est faussé. De plus, ceux qui nous ont rejoints (donc plus rapides) ont été priés de rester derrière et sont gênés par ceux qui calent en ralentissant plutôt qu’en se mettant sur le côté.

Je tiendrai jusqu’au 11e (14.5 km/h). Question allure, je pense que j’aurais peut-être tenu encore un tour, mais je n’arrivais plus à assez récupérer. Il ne restait plus que les plus forts, et forcément, leur allure de récup est plus élevée que la mienne ! C’est sans doute le signe que je suis arrivée au maximum. Je suis montée à 179 puls, contre 182 au mini-kényen, j’avais donc un tout petit peu de réserve me semble-t-il. Mais j’ai appris ensuite qu’ils sont passés directement à 15.3 km/h, ça aurait de toutes façons été trop pour moi ! J’ai arrêté au même tour que Patricia, la meneuse des moyens-. Du coup, c’est avec eux que j’ai fait le footing de récup. Et cette fois, j’étais bien, je n’avais pas la sensation de me griller (faut dire qu’au bord du lac, c’est plat, ça aide !)

Malgré ces petits inconvénients dus au trop grand nombre, je suis très contente de ma séance, et j’y ai pris beaucoup de plaisir. Mes sensations étaient excellentes, et cela m’a mise en confiance pour samedi. Je ne me fixe pas d’objectif précis (si possible en 1h25 pas plus), j’irai aux sensations, en prenant garde aux difficultés annoncées (!), et on verra bien ce que ça donnera !

Partager cet article

Repost 0
Published by valcox - dans entraînement
commenter cet article

commentaires

Luc Levesque 16/03/2011 22:33



Tu tiens bien la vitesse lors de la séance. Bravo.



Sydoky 16/03/2011 17:10



Bravo pour cette séance qui ressemble un peu à un test VMA. Bonne récup et bon courage pour ta course. Je ne pense pas que tu vas beaucoup souffrir après toutes ces bonnes séances depuis que tu
as rejoint ce club



calimero 16/03/2011 13:21



Belle séance en effet, place maintenant à la récup pour être au top dimanche!



Présentation

  • : Valcox
  • Valcox
  • : J'y partage mes entraînements, mes courses, parfois mes réflexions, mais toujours en rapport avec la course à pied.
  • Contact

Sites web

Recherche