Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2011 7 19 /06 /juin /2011 16:21

Cette histoire de test me travaille. J'en saurai plus quand j'aurai pu en discuter avec Raymond. Mais en attendant, comme je suis du genre impatiente, je suis allée chercher des renseignements sur le net. Et en donnant les mots "test par palier lactate analyse résultats", j'ai trouvé un document  de Swiss Olympic qui détaille tout : préparation du test, déroulement, analyse, etc. Très instructif.

Donc en fait, il y a deux concepts de seuil : la ligne de base + 1,5 mmol/l, et le seuil à 4mmol/l corrigé. Le premier correspond à "la valeur moyenne des concentrations de lactate à tous les paliers depuis le début du test, jusqu’à ce que l’augmentation entre deux paliers soit supérieure à 0.4 mmol/l. On ajoute ensuite à cette valeur moyenne une valeur fixe de 1.5 mmol/l, puis on repère la vitesse correspondante sur la courbe lactate/puissance."  Quand au second, il correspond aux valeurs relevées à 4 mmol/l.

Dans mon cas, le premier calcul donne 11.7 km/h (Ah !), et le seuil à 4 mmol/l donne 13 km/h. Evidemment, ça fait une différence ! Par contre, dans ce document, ils ne s'attardent pas sur le premier, tout semble être basé sur ce seuil à 4 mmol/l. Toutefois, il y a des cas où il faut revoir cette valeur à la baisse ou à la hausse, selon certains critères. Je ne vais pas réécrire leurs explications, mais après vérifications, je ne suis ni dans un cas (sur-évaluation), ni dans l'autre (sous-évaluation). Ce serait donc bien 13 km/h ...

Honnêtement, je pense que la réalité se trouve entre les deux. J'aimerais bien croire que la valeur la plus haute est la bonne ... mais à quoi bon se bercer d'illusions, sinon à courir à la déception et aux erreurs d'entraînement ! Sans doute y a-t-il aussi une question de capacité à tenir cette allure au seuil plus ou moins longtemps, et qui peut sans doute être développée, grâce à du travail spécifique. Et cette capacité à la tenir, je ne crois pas que le test la reflète. C'est sans doute là qu'il s'agit d'interpréter et de choisir les bonnes zones pour l'entraînement. J'ai donc hâte de pouvoir en discuter avec le coach, je sens que je vais l'appeler demain déjà !

Car j'aimerais vraiment pouvoir tirer profit de ce test. J'ai vraiment envie de faire au mieux à mon marathon en octobre, et je veux m'en donner les moyens. Je ne veux juste pas avoir les yeux plus gros que le ventre !

Mais comment suivre un entraînement parfaitement adatpé en courant en club ? Après tout, dans les entraînements en groupe, on se calque sur les autres, on est pas pile dans sa cible. Quoique ... Quand je pense aux 1000 m avec Teresa ou aux fractionnés plus courts, chacun peut aller à sa vitesse. Sauf que celui qui va plus lentement voit son temps de récup raccourci, car tout le monde repart en même temps. Pour éviter cela, j'avais une fois programmé mon Garmin pour respecter le temps de récup, et du coup, je me suis vite retrouvée toute seule ! Mais comme ils sont sympas, les autres m'avaient attendue, c'était chouette de leur part. Tout ça pour vous dire qu'il y a des choix à faire.

Je n'ai pas envie de renoncer aux entraînements du club. Il y a l'émulation de groupe que j'ai découverte il y a peu, moi qui ai été des années durant une coureuse solitaire et convaincue. Je dois dire que je n'en reviens pas encore de l'effet qu'a eu sur moi le fait de rejoindre le club ! J'y pensais depuis des années, mais je n'osais pas les rejoindre de peur de ne pas avoir le niveau (j'aime courir à mon rythme, selon mes sensations). Aussi à cause des contraintes d'horaires que cela implique : on n'attend plus le moment propice, la belle éclaircie, on y va à l'heure dite, quelles que soient la météo, l'humeur, la luminosité (il faut affonter la nuit par les froides soirées d'hiver) ... Des contraintes qui m'ont longtemps retenue.

Et puis un peu par hasard, un soir d'hiver justement où je culpabilisais de ne pas avoir été courir pour de très mauvaises raisons, je me suis lancée sans trop réfléchir. Je savais que c'était jour d'entraînement au club, je suis allée voir l'horaire sur le site, et je m'y suis rendue. Le tout en un éclair ! Eh bien je ne le regrette pas ! Bien au contraire. Je regrette presque de ne pas l'avoir fait plutôt, de m'être fiée à mes préjugés plutôt que d'aller juger par moi-même.

J'y ai découvert la convivalité, des coureurs de tous niveaux, de tous âges, aux passés sportifs très différents, mais tous très humbles et accueillants, encourageants. Le plaisir de courir à plusieurs, de voir le temps filer, le fractionné en groupe (très stimulant !) ... Et j'en passe.

Alors oui, je ne cours pas tout à fait à mon rythme. Apparemment, c'est plutôt bénéfique pour l'instant. Il faut dire aussi que je me garde 1-2 sorties seule, où je surveille à nouveau mes pulsations, mon allure, mes sensations ...

Donc, pour en revenir au test d'effort et à ma préparation (car je m'égare, je divague), j'aimerais idéalement coupler les entraînements au club avec un plan personnalisé. Histoire de tirer profit des deux. De garder le plaisir de courir en club, et de me donner toutes les chances de réussir mon défi. Défi avoué de passer impérativement sous les 4 heures, le reste étant tout du bonus !

Partager cet article

Repost 0
Published by valcox - dans réflexions
commenter cet article

commentaires

Pascal 20/06/2011 16:17



Hello, je profite de cette fin d'aprèm pour faire le tour des blogs des mes ami(e)s runners et je vois que j'ai zappé ton blog depuis les 20km, houps désolé, ce soir je vais prendre le temps de
lire tes articles qui sont toujours écrits avec la même passion, a+



valcox 20/06/2011 19:26


Pas grave ;-) je n'arrive pas non plus à suivre tous les blogs comme je l'aimerais, ça bouffe un temps fou !


doune 20/06/2011 11:08



je pensais à "trop vouloir suivre un plan "objectif" tu risques de perdre le plaisir de courir et arrêter de suivre ce plan avant la course et du coup si ca se passe mal pendant la course t'en
vouloir de ne pas avoir mis toutes les chances de ton côté et c'est le cercle infernal !" ou "trop vouloir suivre un plan "objectif", tu risques de te forcer à vouloir aller courir alors que tu
es fatigué et tu risques la blessure ..."


 



valcox 20/06/2011 11:16



Tu as raison, il ne faut pas que j'en fasse une fixation, et garder surtout le plaisir de courir. Merci pour tes conseils



doune 20/06/2011 01:39



à trop vouloir en faire, n'en fais-tu pas trop ? c'est la première remarque que je me suis fait à la lecture de
ton récit.... et après réflexion, je me suis dit que j'aurai sans doute pousser la reflexion encore plus loin en voulant comprendre le détail de ces taux de lactate...


Je m'y étais déjà interessé lorsque j'avais fait mes tests à l'INSEP et j'avais pas tout compris, donc si tu as
plus d'explications à ce sujet, je suis preneur :D



valcox 20/06/2011 07:01


Qu'entends-tu par trop en faire ? Tu penses que la combinaison club + plan, c'est trop ? L'idée est surtout de savoir quoi faire quand je ne cours pas avec le club ... Afin d'éviter les erreurs. Je
pense que le coach me sera de bon conseil ;-) Pour le lactate, promis, si j'en sais plus, j'en ferai part :-)


Bob le coureur 19/06/2011 21:37



On en causera plus en détail lors d'un prochain entraînement


Ecoute déjà ce que Raymond te propose, tu verras ensuite si tu veux le suivre.



Bob le coureur 19/06/2011 21:07



Dilemme bien connu des coureurs en club - suivre le programme d'entraînement "moyen" du groupe ou un programme spécifique en solitaire ?


Le programme du Footing, en plus du fond qu'il entretient, est orienté pour amener les coureurs au pic de forme pour trois courses : le programme d'hiver -> 20 km de Lausanne, celui d'été
-> Sierre-Zinal, celui d'automne -> Marathon de Lausanne.  Bien sûr, il vaut pour d'autres courses positionnées pas trop loin des trois courses citées.


Si ton objectif correspond à une de ces courses, tu peux très bien profiter des deux entraînements hebdomadaires du Footing et complémenter avec un, deux voire trois entraînements solos
plus spécifiques, selon ta disponibilité et ta volonté.  


C'est ce que nous avons fait l'année passée pour le marathon de Lausanne (et qui nous a assez bien réussi) en suivant les entraînements du Footing la semaine et en complémentant le weekend avec
des 1000m à la Teresa et des sorties longues.



valcox 19/06/2011 21:25



Merci Alain pour cette réponse bien complète à mes interrogations ! Oui, je sais que le plan est basé sur le marathon de Lausanne, ce qui est parfait pour moi, vu que c'est celui que je veux
courir . La question est : que faire pendant les autres sorties hors club (je pense en faire 4 par semaine, en tout
donc). Alors toi et Linda, vous avez suivi les conseils de Teresa ? Ou avez-vous reçu encore d'autres directives ? C'est vrai que vous avez tous les deux fait des chronos incroyables  ! A bientôt



Présentation

  • : Valcox
  • Valcox
  • : J'y partage mes entraînements, mes courses, parfois mes réflexions, mais toujours en rapport avec la course à pied.
  • Contact

Sites web

Recherche